Editorial

XLR Project est un laboratoire d’art et de production d’oeuvres multimédia. Véritable vecteur d’expériences sensorielles, XLR Project s’est forgée notamment par des rencontres avec la vidéo, la musique, la danse, le théâtre, l’architecture, la lumière, la littérature à travers les technologies.

Nous concevons nos propres oeuvres et apprécions collaborer avec d’autre structures, artistes, projets. Nous développons et programmons nos propres logiciels, ce qui nous permet d’être au plus près de nos objectifs de création et souvent de les dépasser.

Notre travail est transversal par les médias utilisés, mais aussi par les courants artistiques que nous traversons. Nous cherchons à nous accorder avec une utopie : vouloir comprendre le présent et continuer à en donner une vision.

Nicolas TICOT

Nicolas Ticot, au centre du projet XLR, est un artiste du périphérique, issu de la culture électro et acteur du DIY des années 90. Précurseur du Vjing qui mêle l'image au son dans une culture composite du sample, dans un rapport constant à l'innovation technologique . Son œuvre se fabrique dans les matériaux des marges, c'est là qu'il retrouve, ici comme ailleurs, suffisamment de rugosité culturelle pour alimenter son travail. Artiste de résidence, c'est là qu'il habite, recueille des documents visuels et sonores pour habiter ses constructions scéniques complexes.

Le projet est un manifeste contemporain, naturellement nomade. L'artiste est international, circule sur les grands axes et s'en éloigne pour travailler à l'écart. C'est là, dans ces temps et ces espaces périphériques qu'il mixe sa culture et celle des autres, mêlant à sa matrice numérique les sons et les images qu'il recueille.